1507-47 Persenbeug

Date de cette photo : 26 avril 2012 - 02:27
Envoyé par : Le Cheyenne
Permalien

Commentaires sur 1507-47 Persenbeug

    Expert.

    Pas de mesure de sécurité et par unique opportunisme et égoïsme absolu et déplacé, nous avions sorti un barbu russe de l'hôpital et l'avions amené avec nous sur la route (en plus, il a la même monture que moi, putain, quel bol !!!!).
    L'homme a l'ouverture d'esprit naturelle devant les choses, et possède une ceinture Noire 4ème Dan d'analyse et de diagnostic que seul un pêcheur au trou glacé du Lac Baïkal possède devant l'état du gel de la surface à l'arrivée de l'été.
    Du Codec de Mp3 à la dynamique des fluides, en passant par la technologie de la fonte d'une bielle et du fonctionnement des synapses de ton cerveau, il peut aussi, ce con, te narrer les 15 dernieres millions d'années qui ont amené la surface de terre qui supporte ta béquille à se stabiliser et donc pourquoi cette dernière ne s'enfonce pas. Moi, je me limite aux cent dernières années et remercie Monsieur Macadam d'avoir transformé de l'oléagineux en goudron bien dur et stable.

    C'est vraiment agaçant et en général, je lui pose une question scientifique juste avant que le feu ne passe au vert, comme cela la barbe dans les narines, il répond pendant 20 minutes. S'il fume, il prend feu. Cela va sans dire que la question posée ne s'exprime uniquement que si je suis sûr que nous sortons de la ville et qu'au moins 15 kilomètres sévères de montagne me sépare de lui avant la prochaine prose, heuuu... pause.

    Aussi, cet homme inaltérable et aux neurones inoxydables 100 % Made in SUD de la confrérie des Aégis (à l'unique membre d'ailleurs) peut t'expliquer pourquoi un fier guerrier Mongol ne bande pas lorsqu'il monte son cheval à cru pendant les joûtes inter-tribus. Moi qui avait toujours cru que, lors de grand galop, c'était pour éviter les bleus sur l'abdomen !

    Autrement, les boules, cet homme les a pour toi quand, sur le bord de la route, ta machine se comporte bizarrement, et il est toujours présent. Moi, perso, cela m'a toujours rassuré à un tel point que -je crois bien- c'est lui qui s'inquiète plus que moi de mon URAL quand nous partons sur les routes. Pour ma part, j'évite les pensées pertubantes d'interprétations lors de changement comportemental des différents modules de la Russe avec le tempéture du jour, le type de roulage, l'usure naturelle des matériaux russes etc...
    J'ai peine à le laisser partir "seul" en Croatie en 2012.

    Posté par B_Ka, 28 mai 2012 à 10:02 | | Répondre
  • "seul"

    il ne le sera pas.. nous prendrons soin de lui

    Mais toi par contre tu vas nous manquer...

    Posté par Marie, 30 mai 2012 à 17:40 | | Répondre
Nouveau commentaire

Vienne-Budapest (Etape 5) 15 juillet 2011 : 90 photos

DiaporamaDiaporama