Garmish Partenkirchen- Linz (330 km).

Garmisch, Bad Tolz, direction Salzbourg par l'autoroute, sortie Monsee, Linz par l'autoroute.

Toute la nuit il a plu et au réveil, çà continue. Après le petit déjeuner, il faut maintenant sortir les bécanes plantées dans la pelouse détrempée (heureusement, nous avions pensé à mettre nos cales sous les béquilles... les 2 Ural se moquent évidemment de la météo avec leurs 3 roues motrices et leur marche arrière). La rue est pleine de ruisseaux et les caniveaux débordent. B-Ka  attaque, avec l'aide d'Aégis et son atelier ambulant, le resserrage de culasse du Ranger (normal, cela fait à peine 1000 km que le moteur a été remonté...). Titesquaw toujours prévoyante, enveloppe ses bagages dans de grands sacs poubelles.

11h30, c'est parti... pas pour très longtemps. Au bout de 500m, je me fais une grosse frayeur avec le 1500... çà guidonne dur, l'impression que la direction se désolidarise de la bécane. Je m'arrête immédiatement sur le trottoir, car le tarfic urbain est dense à cette heure. Je pense à une crevaison de l'avant, mais rien d'anormal à première vue. Tout le monde revient à ma hauteur et l'on décide de retourner sur nos pas vers un magasin Suzuki aperçu un peu plus tôt. Malheureusement celui-ci est fermé et de toutes façons il ne concernait que les voitures. Aégis se penche donc sur le problème.... c'est l'étrier de frein droit qui ne revient pas et frotte sur le disque... déblocage à la main, nettoyage superficiel et un peu de graisse au cuivre vont nous permettre de repartir, toujours sous la pluie. Le phénomène va se reproduire à plusieurs reprises dans la journée et les jours suivants. Par précaution, après chaque arrêt, cet étrier sera vérifié et graissé. Les conditions météo, la boue sont sans doute à l'origine du problème (au retour, Aégis et B-Ka le démonteront entièrement et depuis plus de problème).

En route pour  Salzbourg toujours accompagnés par un ciel bas et lourd de nuages, nous faisons quand même un détour sur les bords du lac de Monsee sur la route 151. Il est l'heure de se poser pour goûter. Nous nous arrêtons à la "remise de Manuela", puis retour sur l'autoroute jusqu'à Linz. Pour la première fois, Titesquaw voit le panneau Vienne. Nous arriverons vers 19h au "Youthôtel".

Installation dans la chambre et direction, à pied (la pluie a cessé) d'un resto italien bien sympathique... demain nous nous rendrons chez l'importateur européen des Ural pour une nouvelle séance de mécanique pleine de surprises.